L’Espace Simone de Beauvoir est depuis 1992, un regroupement d’associations féministes et d’adhérent·e·s individuel·le·s.  Ouvert à tous et toutes, c’est un espace ressources et un laboratoire d’idées féministes.

L’Espace Simone de Beauvoir :

  • défend le droit des femmes à disposer de leur corps
  • lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes
  • lutte pour l’égalité dans l’éducation, la culture, la citoyenneté, la vie professionnelle, économique et sociale
  • combat toutes les formes de discriminations
  • défend la laïcité garante de l’égalité.


Instagram

Les Grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes

Échange avec Titiou Lecoq, autrice de "Les Grandes oubliées – Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes"

De tout temps, les femmes ont agi. Elles ont régné, écrit, milité, créé, combattu, crié parfois. Et pourtant elles sont pour la plupart absentes des manuels d’histoire. « C’est maintenant, à l’âge adulte, que je réalise la tromperie dont j’ai été victime sur les bancs de l’école. La relégation de mes ancêtres femmes me met en colère. Elles méritent mieux. Notre histoire commune est beaucoup plus vaste que celle que l’on nous a apprise. »

Pourquoi ce grand oubli ? De l’âge des cavernes jusqu’à nos jours, Titiou Lecoq s’appuie sur les découvertes les plus récentes pour analyser les mécanismes de cette vision biaisée de l’Histoire. Elle redonne vie à des visages effacés, raconte ces invisibles, si nombreuses, qui ont modifié le monde. Elle présente son livre et se met à disposition pour en débattre.

 

De la génération boomer à la génération Y : comment se transmet l’expérience féministe ?

Harmony Gouret, présidente de l'Espace Simone de Beauvoir
Marie-Françoise Clergeau, membre fondatrice

Le féminisme c’est la continuation d’engagements déjà amorcés par les générations de féministes précédentes. C’est la transmission d’un savoir, d’outils, de récits et de convictions dans une forme de sororité admise comme un principe de base entre celles qui partagent les mêmes luttes. Mais la transmission pose aussi la question de l’inscription de ces combats dans leur époque. A chaque génération ses luttes prioritaires, ses modalités d’engagement, ses désirs pour l’avenir… L’effet génération pouvant entraîner des débats, parfois vifs, entre celles qui se passent le flambeau. Signe d’un mouvement en vie, et plein d’envies pour construire un monde plus égalitaire !