Vendredi 22 mars

Alain LABONTÉ

Auteur et écrivain montréalais

Alain Labonté est bien connu dans le milieu culturel québécois. Il a entre autres écrit des chansons pour Bruno Pelletier, Marc Hervieux et Annie Villeneuve, en plus de diriger sa propre boîte de communications. Son premier ouvrage, Une âme et sa quincaillerie, est paru en avril 2015 chez Del Busso Éditeur et a connu un beau succès critique. Il a également coécrit avec l’auteur Simon Boulerice le livre Moi aussi j’aime les hommes. Il réside à Montréal.

Pénélope MCQUADE

Animatrice vedette de radio et télévision québecoise

Figure importante du milieu culturel québécois, Pénélope McQuade a marqué la télévision avec son propre talk-show et la radio avec son émission Pénélope aime. En plus d’être auteure du livre J’aime et d’avoir collaboré au documentaire Troller les trolls, Pénélope s’implique auprès de la Fondation de l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal à titre de porte-parole. Elle vient de coécrire Moi aussi j’aime les femmes avec son ami Alain Labonté. À travers leurs échanges, ils abordent la condition des femmes. Elle animera une quotidienne à la radio d’État dès la rentrée prochaine.

Ensemble dans la même direction ?

Entre les femmes et les hommes, le sujet n’est pas seulement  la solidarité  : c’est la moindre des choses. La vraie question, c’est l’engagement. La responsabilité individuelle et collective (ou la simple idée de se dire que si cela nous arrivait, on aimerait que quelqu’un réagisse)  imposent de s’engager concrètement en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est en tout cas la conviction  d’Alain Labonté et Pénélope McQuade, deux amis de longue date, qui ouvrent un espace d’échanges et de réflexion, porteur à la fois d’indignation, de colère, de solidarité ou d’espoir.  S’inspirant de nombreux sujets d’actualité, ils abordent notamment la dénonciation des violences sexuelles, le leadership au féminin, la parité, la réappropriation des organes sexuels comme outils d’empowerment, le(s) féminisme(s), la maternité et la non-maternité, la féminité, l’attitude des hommes sur la place publique, l’intersectionnalité, la réalité des trans et la représentation des femmes dans les arts et les médias