Vendredi 22 mars

Aurore ÉVAIN

Autrice, metteuse en scène, comédienne, historienne du matrimoine

Autrice, metteuse en scène et chercheuse, Aurore Evain est artiste associée du Théâtre des Îlets – CDN de Montluçon et de la Ferme de Bel Ebat – Théâtre de Guyancourt.
Ses recherches et créations sont consacrées à la mise en lumière du matrimoine. Elle co-dirige une Anthologie du Théâtre de femmes de l’Ancien Régime, a publié un essai sur L’Apparition des actrices en Europe et mené une recherche pionnière sur l’histoire du féminin « autrice ».
Sa mise en scène du Favori, de Madame de Villedieu est la première reprise en France de cette tragi-comédie jouée en 1665 par la troupe de Molière.

Aux grandes femmes, la Matrie reconnaissante

Le féminin « autrice » existe depuis l’Antiquité. Aussi ancien que son masculin « auteur », il est employé par Lagrange, le comédien de Molière, pour désigner les premières femmes dramaturges au XVIIe siècle. Le premier auteur du théâtre européen est une autrice : Hroswitha de Gandersheim, abbesse germanique du Xe siècle. En France, de la Renaissance à nos jours, c’est un corpus total de plus de 2 000 autrices qui a pu être reconstitué. Or le nombre d’autrices entrées au répertoire de la Comédie-Française depuis sa création en s’élèvent à … 38 femmes. Notre héritage culturel est constitué de notre Patrimoine (ce qui vient des pères) et de notre Matrimoine (ce qui vient des mères). En réhabilitant la notion de matrimoine, le mot comme les femmes qui le composent, nous nous réapproprions l’héritage culturel qui a contribué à la construction de notre civilisation.