20 mars

CAMILLE FROIDEVAUX-METTERIE

Autrice, chercheuse et professeure de science politique, chargée de mission "égalité et diversité" - Université de Reims

Camille Froidevaux-Metterie est philosophe féministe, professeure de science politique et chargée de mission égalité à l’Université de Reims. Elle consacre ses recherches aux mutations de la condition féminine consécutives au tournant de l’émancipation féministe (La révolution du féminin, Gallimard, 2015 ; Folio Essais, 2020). Elle les aborde dans une perspective phénoménologique qui place le corps au centre. Après Le corps des femmes. La bataille de l’intime (2018), où elle rend compte du « tournant génital du féminisme », elle publie Seins. En quête d’une libération (Anamosa, 2020).

Pluriel et effervescent, le féminisme est surtout vivant !

Pluriel et conflictuel, le féminisme l’est depuis les origines. Si elles visent le même horizon d’égalité et luttent ensemble contre les discriminations et les violences, les féministes ne mobilisent pas les mêmes arguments ni les mêmes tactiques. Au premier grand clivage entre universalistes et différentialistes se sont ajoutées des dissensions en série qui continuent de déchirer les militantes entres elles. Prostitution, hétérosexualité, PMA/GPA, transidentité, intersectionnalité, autant de thèmes sur lesquels l’accord semble impossible à réaliser. Nous verrons que c’est la question du corps des femmes qui condense aujourd’hui toutes les crispations, signalant que nous sommes en train de vivre un approfondissement de la dynamique d’émancipation au prisme de notre condition incarnée et sexuée.